Skip directly to content

Les sept ennemis en forêt

.

Il y a sept ennemis qui nous guettent lorsqu'on est en situation périlleuse; les plus sournois sont ceux qui attaquent le moral.

  • LA PEUR:

            La peur est normal chez l'homme. C'est un sentiment que l'on ressent devant une situation qui menace l'un de nos besoins vitaux. C'est le plus grand des ennmis car elle amène la panique. Il faut absolument éviter la panique, parce qu'elle draine une quantité importante d'énergie et trouble le déroulement des pensées. La panique nous fait faire des choses illogiques.

  • LA FATIGUE:

            Elle réduit les capacités mentales et rend négligent. Une fois bien installé, prendre le temps de se reposer pour refaire le plein d'énergie.

  • LA DOULEUR:

            La douleur est le moyen que le corps utilise pour nous dire que quelque chose ne fonctionne pas. On peut éloigner celle-ci en se tenant occupé. Si on prête attention à la douleur, elle viendra à bout de notre résistance. Il faut conserver un bon moral et se tenir occupé.

  • L'ENNUI ET LA SOLITUDE:

            Ce sont deux des ennemis les plus surnois. Ils arrivent et frappent au moment ou l'on ne s'y attend le moins et viennent miner notre moral et notre volonté.

  • LE FROID:

            Le froid diminue les facultés intellectuelles et mine la volonté. Un feu tiendra au chaud et aidera à garder le moral.

  • LA SOIF:

            L'homme a besoin d'eau pour survivre. La soif affaiblie les pensées. Ne pas se priver d'eau sans nécessité. Trouver de l'eau devra être une des préocupations premiéres.

  • LA FAIM:

            La faim comme la soif diminue chez l'être humain la résitance au froid, à la douleur et à la peur.